L’analyse de Lords of the Fallen. Guerriers sans âmes

Les sombres et difficiles aventures RPG de Lords of The Fallen ont voulu faire une promenade à travers les terminaux mobiles. Et dans ce mouvement leur orientation et leur gameplay ont été tout à fait altérés. Nous analysons le résultat de cette transformation.

Nous sommes tous très clairs que FromSoftware a créé un précédent

Nous sommes tous très clairs que FromSoftware a créé un précédentVraiment incroyable avec sa saga Demon / Dark Souls. Ce jeu de rôle exigeant et extrêmement absorbant a été imité au complet par des douzaines de titres (dont le récent et recommandé Ni Oh par Team Ninja), avec Lords of The Fallen étant l’un des plus célèbres. Personnellement, je n’étais pas convaincu, mais je crois certainement que Deck 13, ses développeurs originaux, a fait un bon travail dans différents domaines du jeu et je crois certainement que c’est un titre qui mérite une deuxième partie.

Cette production est déjà en développement mais, bien avant qu’elle n’apparaisse, CI Games ne voulait pas manquer l’occasion de créer une version pour iOS et Android systems de cette même saga qui s’appelle simplement Lords of The Fallen. Cependant, comme c’était prévisible, il y a eu des changements dans son transfert… pas très convaincant, à mon avis.

Infinity Blade. Ce jeu de Chair Entertainment était une révolution incroyable dans les jeux pour les systèmes mobiles. Et c’était un jeu qui, à mon avis, n’était plus seulement mis en avant en montrant une finition graphique Impropre à son époque dans iOS systems( le titre a couru sur Unreal Engine 3 pour la première fois dans ce format), mais surtout il a créé un genre en lui-même plutôt curieux: le RPG combat un contre un.

Juste cette adaptation de Lords of The Fallen pour mobile Suit ce même chemin le pubg astuce que nous attendions depuis longtemps est enfin là et même si une telle transformation était tout à fait prévisible étant donné que recréer un tel style de jeu dans des formats mobiles n’est pas impossible mais plutôt compliqué, la vérité est qu’il ne finit pas être la bonne solution pour moi. Oui, il présente des éléments intéressants et dispose de plusieurs qualités remarquables, mais le résultat final n’est pas aussi ronde, comme il se devait.

Le rôle un-contre-un

Le rôle un-contre-unL’histoire qu’il nous raconte est pas exactement absorbant. Notre tâche est d’incarner trois héros différents (Harkyn, Kaslo et Yetka) pour finir avec la Méchante Reine Akasha et sa foule de monstres, qui apparaissent sans cesse devant nous l’un après l’autre de manière cyclique. Pour y mettre un terme, nous devons utiliser à la fois diverses armes et notre bouclier et aussi effectuer des manœuvres défensives. En effectuant les détails classiques et de diapositives sur l’écran tactile, au bon moment, nous seront en mesure d’attaquer, de protéger et de contre-attaque dans un relativement fluide. En outre, si nous parvenons à réaliser des trois dernières manoeuvres défensives, l’adversaire sera étourdi pendant quelques secondes, le temps qui nous permettent de réaliser une combinaison d’attaques dévastatrices.

A cela s’ajoutent d’autres facettes jouables telles que la possibilité d’effectuer une sorte de mort (mais pas aussi violente que certains le pensent) aux ennemis quand ils restent à notre merci, un Gore touch qui ne semble pas mauvais au titre compte tenu de ses caractéristiques. Nous ne devons pas non plus oublier les coups de pinceau RPG qui sont si nécessaires dans ce type de proposition de rompre un peu avec la monotonie, de la création de nouvelles armes à l’utilisation d’objets ou de différents types d’équipements.

Leave a Reply

Your email address will not be published.